La surenchère de la titraille : de l’hyperbole en journalisme

L’hyperbole, figure de style connue. Elle procède de l’amplification et de l’exagération (« je meurs de faim » ; « je te l’ai répété un million de fois ») pour laisser une forte impression à l’interlocuteur ou au lecteur.

Dans la passionnante page qu’elle alimente avec régularité sur Facebook, Magali Philip présente par un exemple très parlant les dangers de l’hyperbole journalistique, concrétisés par une titraille survendeuse qui dénature la réalité. Justesse et neutralité, deux mots que doivent sans cesse avoir à l’esprit secrétaires de rédaction et/ou éditeurs.

11924247_10153466579689070_8629088266545924460_n

Advertisements
La surenchère de la titraille : de l’hyperbole en journalisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s