Centre de Tunis pour la liberté de la presse : une charte pour se protéger des agressions

Le 25 novembre 2015, le centre de Tunis pour la liberté de la presse a indiqué dans un communiqué avoir rédigé une charte déontologique, avec le concours d’experts et de professionnels.

La charte déontologique, selon le site Businessnews.com.tn qui relaie l’info, « fournit un cadre clair et bien défini pour traiter des sujets sensibles, à l’instar du terrorisme ».
Le centre tunisien estime que le respect de cette charte « permettra de fournir un travail journalistique de qualité et de limiter les agressions subies par les journalistes ».

Le texte de la charte

• Le journaliste s’engage à dévoiler la vérité, sans atteindre l’intégrité des personnes qu’elles soient otages, agents de la sécurité, militaires, témoins ou journalistes.
• Le journaliste doit respecter le lexique utilisé pour désigner les coupables d’actes terroristes avec le respect de la vie privée des suspects et de la présomption d’innocence.
• Le journaliste s’engage à ne pas publier des photos choquantes par respect pour la dignité humaine, et à ne pas divulguer les photos et les identités des personnes.
• Lors de la diffusion en direct des opérations des forces de sécurité, le journaliste s’engage à ne pas diffuser des informations qui pourraient aider les terroristes.
• Le journaliste s’engage à diversifier et à protéger ses sources en croisant et enquêtant sur les informations récoltées afin d’éviter de diffuser de fausses informations et des rumeurs ou d’orienter l’opinion publique.
• Le journaliste s’engage à être neutre dans la couverture d’événements liés au terrorisme et de séparer l’information des commentaires.
• Le journaliste doit éviter le sensationnel et faire preuve de professionnalisme dans la couverture d’actes terroristes.
• Le journaliste œuvre à ne pas promouvoir le terrorisme.
• Le journaliste doit éviter les discours incitant à la violence, à la haine et à la ségrégation.
• Les médias doivent informer leur public des principes journalistiques qu’ils adoptent dans le traitement des événements liés au terrorisme et fournir des espaces de débat publics dans les affaires de terrorisme.

Advertisements
Centre de Tunis pour la liberté de la presse : une charte pour se protéger des agressions

Une réflexion sur “Centre de Tunis pour la liberté de la presse : une charte pour se protéger des agressions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s