Patrick Boucheron : l’histoire, « une halte pour reposer la conscience »

À la fin de l’année 2015, l’historien Patrick Boucheron a prononcé sa leçon inaugurale au Collège de France. Il y évoque notamment notre besoin d’histoire.

4835206_6_eb93_patrick-boucheron_8f14fac3b1483cf8cfa1fa8dec6412aa
Patrick Boucheron (photo Collège de France).

« Nous avons besoin d’histoire car il nous faut du repos. Une halte pour reposer la conscience, pour que demeure la possibilité d’une conscience — non pas seulement le siège d’une pensée, mais d’une raison pratique, donnant toute latitude d’agir.

Sauver le passé, sauver le temps de la frénésie du présent : les poètes s’y consacrent avec exactitude. Il faut pour cela travailler à s’affaiblir, à se désœuvrer, à rendre inopérante cette mise en péril de la temporalité qui saccage l’expérience et méprise l’enfance.

« Étonner la catastrophe », disait Victor Hugo, ou avec Walter Benjamin, se mettre en travers de cette catastrophe lente à venir, qui est de continuation davantage que de soudaine rupture. »

Vous pouvez regarder l’intégralité de la leçon inaugurale de Patrick Boucheron sur le site du Collège de France.

Publicités
Patrick Boucheron : l’histoire, « une halte pour reposer la conscience »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s