Poème : quand Jean Tardieu prend ses outils d’artisan

téléchargement

Je lis Jean Tardieu depuis longtemps. J’aime son travail – son jeu – sur la langue. Et je me replonge régulièrement dans Monsieur Monsieur, Un Mot pour un autre ou, bien sûr, La Comédie du langage. Et voilà qu’au gré de quelque recherche, je tombe sur ce poème tiré de FormeriesLes mots, outils d’un artisan comme Tardieu, méritent d’être partagés !

Outils posés sur une table 

Mes outils d’artisan
sont vieux comme le monde
vous les connaissez
je les prends devant vous :
verbes adverbes participes
pronoms substantifs adjectifs.
Ils ont su ils savent toujours
peser sur les choses
sur les volontés
éloigner ou rapprocher
réunir séparer
fondre ce qui est pour qu’en transparence
dans cette épaisseur
soient espérés ou redoutés
ce qui n’est pas, ce qui n’est pas encore,
ce qui est tout, ce qui n’est rien,
ce qui n’est plus.Je les pose sur la table
ils parlent tout seuls je m’en vais.

Jean Tardieu, « Poèmes pour la main droite », Formeries.

Advertisements
Poème : quand Jean Tardieu prend ses outils d’artisan

Une réflexion sur “Poème : quand Jean Tardieu prend ses outils d’artisan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s