John Le Carré : une histoire entre chien et chat

C’est une anecdote régulièrement évoquée en atelier d’écriture et que je lance parfois en cours. Une de ces règles qu’on avance moins comme vérité absolue — ce serait absurde — que comme dynamique incitation à l’écriture.

IMG_0381Je l’ai retrouvée par hasard dans un article du Nouvel Observateur (octobre 2013). Sous la plume de John Le Carré, la citation diffère un peu de celle que je connais.

L’auteur de L’Espion qui venait du froid écrit : « The cat sat on the mat is not a story. But the cat sat on the dog’s mat is the beginning of a story » (« Le chat s’est assis dans son panier n’est pas une histoire. Mais le chat s’est assis dans le panier du chien est l’amorce d’une histoire »).

J’avais entendu cette anecdote sous une forme légèrement différente, commençant par : « Le chat est couché sur le tapis… » . Je vous l’accorde, cela ne fait guère de différence. Mais je tenais ce propos pour être d’Ernest Hemingway.

Cela dit, ce ne serait pas la première fois qu’on lui attribuerait une phrase qu’il n’a pas écrite ou prononcée.

Olivier Quelier.

Publicités
John Le Carré : une histoire entre chien et chat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s