Quand l’orthographe se croque en dessins…

Un dessin vaut mille mots, dit-on. De cette assertion, comme de toute vérité générale, il faut se méfier. En prenant le temps, quand l’occasion se présente, de la vérifier. 99 dessins pour ne plus faire de fautes, de Sandrine Campese, publié aux éditions de l’Opportun, offre une belle… opportunité de vérifier la force de l’illustration !

imagesL’idée du livre est simple.

Plutôt que d’ajouter des phrases plus ou moins laborieuses aux dizaines de moyens mnémotechniques déjà listés par des pédagogues en perdition, Sandrine Campese décide de s’appuyer sur le dessin.

Place à l’intuition

Elle justifie ainsi son choix : « Les astuces, comme les règles de français, continuent de faire appel à l’intellect. Et si l’orthographe parlait à votre intuition ? Et si l’essence des mots s’appréhendait par les sens ? Et si l’image (…) se substituait à l’écrit ? »

Sandrine Campese décline ce parti pris graphique en 99 entrées (allant d’Accueil à Déjà) dessinées donc, mais complétées (pour ceux qui se sentiraient désemparés face à cette créativité) par un texte explicatif qui fournit étymologie et explications.

Des exemples ? Vous hésitez entre acceuil et accueil ? Imaginez le mot lu dans un miroir : l’accUEIL se fait dans un LIEU…

Et comment oublier le H initial du mot « haltères » quand on se représente un haltère qui, justement, prend la forme d’un H ?

104622600_o

La chauve-souris du comte

Le M du comte Dracula fait penser à une morbide chauve-souris, le E de teinter peut évoquer une palette de peintre et le S final de puits, la manivelle permettant de remonter le seau empli d’eau.

C’est simple, ludique, inventif et bien plus rapide à visualiser qu’à comprendre. La plupart des propositions sont efficaces. Comme toujours dans ce genre d’exercices, quelques illustrations sont moins convaincantes : j’aurai pour ma part du mal à me souvenir du U de « mise au jour » éclairé par la torche de l’archéologue…

Qu’importe. 99 dessins pour ne plus faire de fautes se feuillette, se lit, se regarde avec plaisir. On le pose et le reprend à l’envi. Pour le plaisir. Et pas par hasard, mais bien… à dessein.

Olivier Quelier.

99 dessins pour ne plus faire de fautes de Sandrine Campese, éditions de l’Opportun. 220p. 9,90€.

Advertisements
Quand l’orthographe se croque en dessins…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s