émile Zola : le journalisme, « meilleur apprentissage de la langue » 

Émile Zola et le journalisme, c’est une longue histoire. Le nombre de publications auxquelles il a collaboré est considérable. L’écrivain n’a jamais méprisé son activité journalistique, même si elle était parfois alimentaire. 

unnamed
Émile Zola croqué par L’Amiral pour GrandeurSRvitude.

Voici ce que Zola écrivait à propos de son travail de journaliste, en 1878, dans Le Messager de l’Europe. 

« Je pense personnellement que le travail de journaliste non seulement ne nuit pas au talent des vrais écrivains mais que c’est encore le meilleur apprentissage de la langue que l’on puisse imaginer. Rien n’affine mieux le style que de se trouver dans la nécessité d’écrire tous les jours un article. Enfin, le journalisme touche à tous les domaines, ouvre un vaste horizon. Je dirais même qu’à notre époque un écrivain qui n’a pas été journaliste est incapable de comprendre et de peindre la vie contemporaine. »

Quant à ses articles, Zola en avait une conception assez… désordonnée, de peur « de les défigurer ».

capture-decran-2016-09-28-a-16-13-13

Advertisements
émile Zola : le journalisme, « meilleur apprentissage de la langue » 

3 réflexions sur “émile Zola : le journalisme, « meilleur apprentissage de la langue » 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s