Serge Joncour : le style, côté cour

avt_serge-joncour_4875Une styliste, un homme de la campagne reconverti dans le recouvrement de dettes, une cour d’immeubles. Des corbeaux… De ces éléments éclectiques et disparates naît, grâce à la légèreté futée et à l’insolente tendresse de Serge Joncour Repose-toi sur moi, un roman d’amour qui cogne au cœur comme un geste de résistance et de révolte.

La rencontre est improbable. Il en faut plus pour arrêter Serge Joncour, romancier fédérateur à la stature aussi imposante que son style est redoutable de singularité et de finesse.

On a déjà dit tout le bien possible — et justifié — à propos de Repose-toi sur moi, publié chez Flammarion. Inutile d’y revenir donc. Mieux vaut laisser parler le texte et partager quelques pépites stylistiques.

Montons donc dans « ce bus infecté d’impatience ». Regardons Ludovic, l’ancien agriculteur de Repose-toi sur moi, parti dans ses pensées — « même sans téléphoner il décrochait » — et songer à sa mère, « assise dans le salon avec des attitudes de montre arrêtée ».

Et saluons Serge Joncour pour lui dire combien on l’aime, notre idole.

Olivier Quelier

Repose-toi sur moi, de Serge Joncour, Flammarion, 430p. 21€.

 

Publicités
Serge Joncour : le style, côté cour

Une réflexion sur “Serge Joncour : le style, côté cour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s